Informations diverses

Le CFA de la transformation du bois, rattaché au lycée André Malraux, propose aux apprenants de préparer certaines formations en apprentissage dans le cadre d’un dispositif spécifique appelé « mixage de publics ». Ce dispositif permet aux apprenants de passer d’un statut à un autre (apprentissage – Statut scolaire » à tout moment de ‘l’année scolaire et du cursus de formation et de suivre la même profession pédagogique. Les apprentis peuvent bénéficier des services d’hébergement et de restauration du lycée André Malraux.

Ce dispositif concernent les formations suivantes :

  • Baccalauréat professionnel « technicien de scierie »
  • Baccalauréat professionnel « technicien construction bois »
  • Baccalauréat professionnel « technicien de fabrication bois et matériaux associés »
  • Baccalauréat professionnel « technicien menuisier agenceur »
  • B.T.S. « Systèmes constructifs bois et habitat »
  • B.T.S. « Technico-commercial – bois et matériaux associés »

Les conditions pour être apprenti

Etre âgé de 16 à 30 ans à la date d'entrée en apprentissage. L'âge limite d'entrée dans l'apprentissage est fixé à titre expérimental à 30 ans dans la région Grand Est par un décret publié au Journal officiel du 31 décembre 2016.

Une dérogation à cette limite d'âge d'entrée est possible, en cas de poursuite de formation, ou s'il s'agit d'une personne reconnue travailleur handicapé. Les adolescents de 15 ans peuvent conclure un contrat d'apprentissage à condition de sortir d'une classe de 3ème.

Trouver un maître d'apprentissage

L'activité de l'entreprise doit être en correspondance directe avec le métier (diplôme) envisagé. Le contrat d'apprentissage est un contrat de travail particulier. Il donne à l'apprenti le statut de jeune travailleur, le droit à un salaire et lui assure une formation professionnelle.

Le contrat

La signature du contrat entre l'apprenti (ou son représentant légal, s'il est mineur) et l'employeur est un préalable à l'emploi de l'apprenti. Il doit ensuite être transmis au CFA et enfin être enregistré par un Service d'Enregistrement, le plus souvent géré par une Compagnie Consulaire (CCI ou Chambre de Métiers et de l'Artisanat). Un exemplaire reviendra à l'apprenti, un autre à l'employeur et un troisième au CFA.

Les deux premiers mois de l'apprentissage constituent une période d'essai pendant laquelle le contrat peut être rompu, soit par l'employeur, soit par l'apprenti.